Culture : Le projet ‘’graines d’espoir » pour initier les plus petits

By Cissé

C’est la fin d’année au Théâtre Soleil qui initie les enfants à l’art depuis 2015 à travers son projet ‘’graines d’espoir ». Dans la soirée du 20 mai 2017, parents, et amis sont venus apprécier ce que les enfants ont appris durant 9 mois dans différentes disciplines. Au théâtre, au dessin, au djembé, au balafon ou à la danse, les apprenants ont démontré qu’ils n’ont pas chômé.

‘’Les chaussures du roi Makoko » sur les planches avec des jeunes pousses comme acteurs. Des enfants jouant avec dextérité du Djembé, du balafon. D’autres dansant aisément, pendant que certains dessinent avec perfection. Ce 20 mai 2017 au Théâtre Soleil au quartier Cissin de Ouagadougou, les jeunes apprenants étaient à l’honneur, à travers la restitution de ce qu’ils ont appris au cours de l’année. C’est sous les applaudissements des parents que les  » artistes » se sont produits.

Deux fois par semaine, avec deux heures par séance, ces jeunes sont en contacts avec l’art dans différents ateliers. Initiation aux instruments (djembé, balafon) ; initiation à la danse (traditionnelle, contemporaine) ; initiation à l’art du dessin (portrait, peinture) ; initiation au jeu d’acteur (expression corporelle, voix). Tous les ateliers sont animés par des professionnels.


Nafissatou Ouédraogo en classe de CM1, est une actrice prometteuse. Dans la création, ‘’Les chaussures du roi Makoko », la diction, la présence scénique…y sont.  » Le théâtre me plait beaucoup, plus tard j’aimerai être actrice », confie-t-elle. C’est avec beaucoup de maestria que les jeunes acteurs ont joué cette pièce qui replonge les parents et spectateurs dans la nostalgie des années scolaires.

C’est avec ‘’une grande satisfaction » que les initiateurs de ces ateliers ont vécu la restitution. Objectif atteint pour eux qui à travers le projet ‘’graines d’espoir » veulent permettre aux jeunes d’acquérir une véritable culture artistique, accéder à la culture sous toutes ses formes et développer une pratique artistique dès la base.  » Il n’y a pas de structure qui permette aux enfants de s’exprimer en matière d’art », regrette Thierry Ouéda, directeur artistique du Théâtre Soleil, pour qui, c’est toujours un plaisir de voir les enfants heureux de partager ce qu’ils ont appris.


Selon le directeur artistique, ‘’graines d’espoir » qui s’inscrit dans la dynamique de développement et l’éducation artistique et culturelle à l’école primaire, vise plus loin.  » Il n’y a pas de créations au Burkina qui s’intéressent aux enfants alors que les Lire la suite

Source:: Lefaso Culture