Jazz à Ouaga 2017 : ‘’Une mission bien remplie » selon Abdoulaye Diallo

By Manager 2

La 25ème édition du festival Jazz à Ouaga a officiellement refermé ses portes ce samedi 6 mai 2017. L’honneur est revenu à l’ivoirien Paco Séry avec son quartet ‘’ Le Paco Séry Groupe » et le groupe Chill de jouer les dernières notes de ce grand rendez-vous.

 » On a réussi, on a relevé le défi » se réjouit le président de Jazz à Ouaga, Abdoulaye Diallo. Après 10 jours intenses de concerts, de spectacles et de concours, Abdoulaye Diallo confie que ce fut ‘’ une mission bien remplie (…) toutes les activités prévues ont été réalisées ‘’.

Ainsi, ce jubilé d’argent a été ponctué par la prestation de 15 groupes sur les scènes officielles du CENASA et de l’institut français, de 21 groupes au village du festival, de 5 groupes dans le cadre de Jazz school, à l’école nationale de police et au musée national, d’ un master class qui a regroupé plus d’une trentaine d’artistes, de producteurs et managers pendant 5 jours.


A ce sujet, en marge de la 25ème édition, Jazz à Ouaga, en collaboration avec Music in Arica (MIAF) et le Goethe –Institut, a organisé une formation sur les étapes vers une carrière professionnelle dans l’industrie musicale au profit des musiciens, des managers et producteurs. Cet atelier a été animé par deux experts internationaux à savoir Blick Bassy du Caremoun et Josey Da Silva du cap Vert, avec l’intervention d’experts nationaux comme Smokey et Bil Aka Kora. Durant 5 jours, plusieurs thématiques telles que les difficultés liées à la production musicale, l’accès au marché international, la propriété intellectuelle, la définition du droit d’auteur, la notion d’éditeur et de producteur, ont été abordées.  » Après cette formation, nous sommes devenus des managers professionnels parce que nous avons découvert tous les différents éléments qui composent la chaine musicale » a noté Souleymane Kouanda, Journaliste-animateur.


Les rideaux ne sauraient tomber sur Jazz à Ouaga 2017, sans évoquer le concours de  » Jazz Performance », une compétition qui met en valeur les jeunes talents musicaux. Cette cérémonie de clôture a d’ailleurs été une occasion pour récompenser les 3 meilleurs des 6 groupes en compétition. Le saxo de bronze est revenu au groupe Jazzpel, le saxo d’argent à Sydyr. Le collectif franco-burkinabè, le groupe Sabwana Orchestra a ravi la vedette en occupant la première marche du podium. Créé en 2014, Sabwana qui puise ses Lire la suite

Source:: Lefaso Culture