Mère Africaine : Un statut, une fonction et un titre

By Manager 2

Ceci est une contribution d’un de nos lecteurs. Un vibrant hommage à la Femme africaine.

« A ma mère
Mère Noire
Mère Africaine
Vous qui m’allaita… « 

C’est la transcription du début d’un poème que ma fille de 6 ans a écrite à l’école, avec ses propres mots, à l’occasion de la fête de Pâques ! Mon plaisir fut grand quand je l’entendis lire son texte qui parle de sa mère alors que la carte qu’elle avait bricolée était adressée à « Papa et Maman » ! Ce plaisir venait du fait que j’ai une preuve qu’il y avait des bouts de textes qui restaient dans la mémoire après les lectures du soir. C’est ainsi que le célèbre poème de Camara Laye entendu quelques semaines plus tôt a pu inspirer cette poétesse occasionnelle qui me donna envie de partager mes humbles connaissances empiriques et documentaires sur la  » mère Africaine » qui est certes comme toutes les mères du monde, mais que je me permets de profiler voire stéréotyper.

Une mère occupe partout et en tous temps une place centrale. Le prophète de l’Islam dit que  » le Paradis des enfants est entre les pas de leurs mères. » Ce n’est sans doute pas fortuit que l’Église Catholique a choisi d’accéder à Dieu essentiellement par l’intercession de la Mère du Christ et que le Coran lui consacre par ailleurs tout un chapitre. Dans l’hindouisme on parle de la  » Déesse Mère »,  » Mère Universelle ». L’importance donnée à la Mère est donc universelle. Et celle de chacun est évidemment la meilleure au monde !

Mais que renferme la notion de mère en Afrique ? J’évoquerai l’Afrique en générale, son Ouest en particulier et plus précisément des considérations que l’on trouve au Burkina.

La Mère Africaine est métaphysique

Au plan cultuel, nous explique Ahmadou Hampaté Bâ, la pensée traditionnelle africaine définit l’Humain comme étant  » tout et rien ». Homme et Femme sont égaux initialement de ce point de vue. Le statut de mère que l’on acquiert par la maternité vient consacrer la supériorité spirituelle de la femme. Selon ce que le grand sage nous enseigne,  » la femme est la créature la plus extraordinaire que Dieu ait créée ; Son propre laboratoire, elle est Son propre atelier » : c’est en elle qu’Il façonne directement l’Humain par Lui-même ; sans faire recourt à ses anges ni à toute autre entité à son service comme les Lire la suite

Source:: Lefaso Culture