Restauration à la Journée du paysan : Le gouvernement a consommé burkinabè à Kaya

By Cissé

En marge de la 20e édition de la Journée nationale du paysan célébrée dans la ville de Kaya, le président du Faso a offert un diner à ses invités, vendredi soir, à la résidence du Gouverneur du Centre-Nord. A l’occasion, des mets 100% burkinabè ont été servis aux invités.

 » Produisons ce que nous consommons, consommons ce que nous produisons ». C’est le slogan qui a motivé le gouvernement à prendre, en janvier dernier, un arrêté afin d’inciter les administrations publiques à prioriser les produits nationaux dans leurs commandes ou à servir des mets locaux lors de leurs rencontres. Quoi de mieux pour une fête du monde rural pour le gouvernement de donner l’exemple. En marge de la Journée nationale du paysan célébrée cette année dans la ville de Kaya,des mets locaux ont été servis à l’occasion d’un dîner offert par le Chef de l’Etat. Une façon pour les autorités de dire que les plats burkinabè n’ont rien à envier aux plats étrangers en matière de valeurs nutritionnelles.

Menu


Pour l’apéro, pas de boisson gazeuse encore moins de la bière. Il n’y avait que des boissons faites à base de céréales locales : du lait de riz, du dolo, du moût (dolo doux ou non fermenté), du jus de gingembre, de tamarin, du vin de miel, du vin de sorgho, etc.

En entrée, du Zamné aux légumes, de la salade de Coumvando à l’huile (feuille d’aubergine sauvage) et de la salade de balanitès avec de la tomate ont été servis aux invités. Des plats riches en glucides, protéines, lipides, fibres, calcium, fer, vitamines (A, B, C, PP), etc.

Gonré surprise avec carottes, œufs de Campana, spaghetti de niébé, couscous de niébé, fonio à la sauce Djonka, couscous de maïs à la sauce arachide. Ce sont là, les plats de résistance qui ont été dévorés avec appétit par les invités.
Pour le désert, il y avait du dèguè fait à base de farine d’igname et de yaourt. Le gâteau du 20e anniversaire de la JNP a été fait à base de farine de blé et de maïs et d’arachides. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Lire la suite

Source:: Lefaso Culture